Lennep

Né en 1941

Vit et travaille à Lasne (Belgique)

J’ai sollicité Jacques Lennep pour la première fois à l’occasion d’une exposition collective intitulée Jeux de Mots / Jeux d’Images. Un vaste projet diffusé en plusieurs lieux et complété par un livre qui m’a permis, avec Anaël Desablin, de systématiser quelque peu mon travail autour des rapports Mots et Images. Jacques Lennep a participé ensuite à l’exposition Artistes en campagne lors de laquelle un grand nombre de créateurs ont proposé des affiches originales précisant leur point de vue sur les élections régionales et communautaires de 2009. Par la suite, je lui ai proposé de réaliser une monographie sur son travail de façon à dresser un panorama de son œuvre.

Jacques Lennep s’est interrogé sur la peinture à une époque où l’on en annonçait la mort. Après des tableaux-textes, ne voilà-t-il-pas qu’il se met à peindre des tableaux dans les couleurs des photos anciennes qu’il barbouille ensuite de noir, couleur sur laquelle il revient ensuite avec de la craie, rappelant par là le tableau noir des écoles. Après une période où il a peint des chromos en couleur, barbouillés de noir également, il a poursuivi sa logique ne faisant plus, en peinture, que des tableaux sur fond noir où le plus souvent, il questionne le rapport entre art et non art, repoussant à chaque fois les limites de son questionnement.

Jacques Lennep mène une double carrière d'artiste et d'historien d'art. Au sortir de l'Université Libre de Bruxelles, il est engagé aux Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique qu'il quittera en 2003. On lui doit plusieurs publications scientifiques consacrées notamment à l'alchimie et à l'art zwans. Il fréquente les surréalistes belges. Comme artiste pluridisciplinaire, sans renier la peinture, il pratique, dès les années 70, vidéo, photo, installation et performance. Sa formation l'incite à recourir à la fois à l'image et au mot, repensant une tradition où s'étaient illustrés Magritte et Broodthaers. En 1973, au sein du groupe CAP, qu'il a fondé, il défend la théorie d'un art relationnel. Cela l'incite à préconiser un art riche en contenu et qui raconte des histoires.

Très nombreuses expositions personnelles et collectives.

Nombreuses publications dont plusieurs parues chez 100 Titres.

L'art du dé-peindre, 100 Titres et Yellow Now, 2010

Un musée de l"homme, 100 Titres et Yellow-Now, 2010

Devoirs quotidiens, 100 Titres et Yellow Now, 2012

Arts en relation, 100 Titres et Yellow Now, 2012

Lennep, un peintre en noir (et blanc), 100 Titres et Yellow Now, 2015

Le Saucisson dans l'histoire de la peinture en quatorze tranches, 100 Titres, 2011